My romance

11 juillet 2006

Rénnovations sur skyblog !

Viendez ici les gens :]

Posté par Chiyo à 12:12 - Commentaires [2] - Permalien [#]


05 juillet 2006

Le bilan

Bilan de la situation ( catastrophique ) actuelle

.

٠ Socialement parlant... Deux amis de perdus. Un qui me laisse tomber. L'autre qui me détruit.
٠ Amoureusement parlant... La foire dans mes sentiments. Mais rien de neuf à l'horizon.
٠ Financièrement parlant... Un carreau cassé : 160 € et une amende de 50 €. Pas de travail.
٠ Famillialement parlant... Ca va couçi-couça. En fait, ca ne va pas fort. Pas le beau fixe.
٠ Météologiquement parlant... ( si, si, ca existe >_> ) Il fait moche moche moche moche.
٠ Loisirement parlant... Je fais la geek. Aucun respect de mon programme de vacances.
٠ Et pour la santé... Pas dormi de la nuit. Ma tête va exploser. Je suis tout le temps sur les nerfs.

.

Il y a quelques temps, je croyais avoir déja touché le fond. Et je n'espérais que remonter. Foutaise mes enfants ^^ Il y avait un double-fond dans l'histoire ! Un piège gros comme ça, et je m'y suis inévitablement glissée. Le double-fond a cédé, et c'est reparti pour une longue et désagréable chute.
J'ai entammé ma descente aux enfers...

.

Bilan à complèter...

Posté par Chiyo à 11:10 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

17 juin 2006

Parce qu'elle. ( pix by me, les étoiles sur mon plafond )

Listening to Louise Attaque - See you Later Alligator
Clik' droit, ouvrir dans une nouvelle fenêtre...

_toiles
Au plafond de ma chambre j'ai peint des étoiles, le ciel.
La pièce, ca l'agrandit ...

.

Je vais me faire nonne. Qu'en pensez-vous ?

Puisque je n'ai pas le droit de choisir sans que les autres soient jaloux. Sans qu'il n'y aie des tensions. Sans qu'on me bouffe le coeur, sans qu'on ne me pompe mon air. On se croirait dans les feux de l'amour. L'un qui m'attend depuis longtemps. L'autre qui ment, en mettant la charrue avant les boeufs. Un autre encore, qui se désespère de moi. Les disputes. Les déceptions. Si c'est ça l'amour, je regrette amèrement d'avoir croisé sa route. Amour, sors de ma vie puisque tu la détruis !

.

Je n'aime (que) Personne ! :]

Personne, ...

۰ Il n'est pas là quand je n'ai pas besoin de lui.
۰ Il ne m'étouffe pas, il ne fait pas de jalousie. 
۰ Il m'écoute quand je parle, quand je pleure.
۰ Il ne se fache pas, il ne me déteste pas.
۰ Il n'est ni beau ni moche, en fait il n'est rien..

۰ Il ne fait pas de calin,il ne donne pas de conseil
۰ Il n'est jamais là quand j'ai besoin de sa présence
۰ Il n'est pas très causant, ni très affectueux...

Mouais ... A améliorer.

Personne et moi, c'est le grand amour !

Posté par Chiyo à 12:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

15 juin 2006

KYUH KYUH KYUH OSU OSU OSU YATTA !!!

Be CrAzY !

.

Séquence chansonnettes

Clique droit sur les petites notes
ouvre dans une nouvelle fenêtre
et pousse le son à fond :]

.

Ohhh you touch my tralala
Hum my ding ding dong

.

G-R-double E-N Leaves !
It's so easy ! Happy-go-lucky !
Kyuh ! Kyuh ! Kyuh ! Kyuh ! Kyuh !
Osu ! Osu ! Osu ! Osu ! Osu ! Osu !
Yatta ! Yatta ! Yatta ! Yatta ! Yatta !

.

Euh... Tralalala x]

.

cherche_pas___comprendre
Cherche pas à comprendre ^^

Posté par Chiyo à 17:06 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

12 juin 2006

Sors de ma vie ! Puisque je suis sortie de la tienne !

grrr

J'voudrais ne plus pleurer pour ce mec.
Il a effacé toute notre histoire.
Il me consiède comme une " amie ".
Une " amie " qu'il remballe souvent.
Une simple ex-copine. C'est du passé.
A qui il parle une fois par mois.
Une fille de passage dans sa vie.
Après 7 mois ensemble...

J'te hais ! :' [

Pour tout le mal que tu m'fais !

Posté par Chiyo à 22:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


11 juin 2006

Oups... I'll do everything for you ♪

Listening to BoA - Meri Kuri
Clik' droit, ouvrir ds une nouvelle fenêtre, et vous cherchez la chanson dans la liste...

shy
Pardonne-moi...

.

Une mauvaise nuit. A me tourner et me retourner dans mon lit. Encore et encore. Les regrets. Les remords. Comme un poids sur ma poitrine, qui m'empêchait de respirer. Plus aucune sérénité. L'attente d'une délivrance. Pourquoi suis-je aussi maladroite ? Pourquoi faut-il que je blesse ceux qui m'aiment le plus à tort et à travers ? Pourquoi faut-il choisir ? Pourquoi ?

.

Ils m'aiment tous. Et je me retrouve éternellement en manque d'affection. Petite fille capricieuse. Difficile, comme un enfant devant son assiette de légumes. Incapable de supporter la souffrance des autres. D'emprunter un autre chemin. De faire des sacrifices. Petite fille naïve. Qui s'attache à tout le monde, mais à personne, comme avec son ours en peluche. Constamment en quète de calins. De bras réconfortants. D'une épaule, douce et forte. D'amour. Petite fille aveugle. Fermant les yeux sur eux. Sur leur douleur. Sur leurs espoirs. Petite fille pourtant débordante d'affection. Des étoiles plein les yeux. Les mains tendues. Prête à encore tout donner. Prête à encore souffrir. Pour les autres. Les autres. Petite fille émue. Des larmes coulant sur ses joues. Son regard perdu au loin. Dans l'espoir de se faire pardonner. Parce qu'elle a fait mal. Qu'elle ne veut pas grandir. La dure réalité de la vie la rattrappe au grand galop. Petite fille, il est temps d'arrêter de rêver.

Posté par Chiyo à 11:44 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

08 juin 2006

J'ai réussi maaaaths ! Math is deviiiiil ! Yahaaaah XD !

the_star_is_in_you
Cliquez pour agrandir ! : ]
Une belle petite surprise de mon p'tit Beurre <3
[ Ceci est un MONTAGE ... Je ne suis pas blogstar ]

Posté par Chiyo à 19:23 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

07 juin 2006

Article express, expressément pondu !

dur_dur
Aie Aie Aie ! Les examens !
.

Adieu, veaux, vaches, poules, cochons,.. Heu non. Mais l'année scolaire se finit. Ah quelle année mes enfants ! Mais je ne suis pas là pour vous parler de mon année scolaire, non. Mais plutôt de mes révisions acharnées de l'après-midi !
.

Demain, je passe le plus gros, le plus horriiiiible examen de toute la session, à savoir :

Math !
.
.
.

Je vous présente ci-dessous, mes amis de l'après-midi...

bureau
Mon très cher bureau, dans tout son ensemble...
.
.
.
.
calculatrice  _caire
Ma calculatrice ... Elle m'évite de perdre du temps !
Et mon écaire d'amour... heu...
.
.
.

plumier
Pucca, mon amour de plumier :]
Il renferme tout mes bics de couleurs... ^^
.
.
.

J'ai quand même étudié avec eux à mes côtés pendant 5 heures...
Ils se doivent d'être honnorés ! ... Quoi ?! Ce que j'ai fumé? Meuh...
.

Bonne merde à tous les Students en examens !
Kissoux chers lecteurs :*

Posté par Chiyo à 21:47 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

05 juin 2006

Ton souvenir.

Listening to BoA - Waiting
Clik' droit, ouvrir dans une nouvelle fenêtre...

maman_me
Ton souvenir qui s'en va au loin...
.

Je me souviendrai toujours. Ton sourire. Ta bonne humeur. Ton image. Toi.

Les vacances chez toi. Le réveil, très tôt. Mamy réveillait la maison. Je parlais, aux anges, aux fées, au plafond de la chambre. La maison réveillée. Pantoufles aux pieds, sourire aux lèvres, trottinant vers toi. " Quelles nouvelles ? ". Et tu me faisais rire. Les tartines grillées à la cassonade. Le lait chaud. Le jus d'orange pressé. Et tu partais travailler. Et je partais me laver. Debout, devant l'évier. Le savon qui sentait bon. Mamy qui coiffait mes longs cheveux clairs.

Assise à la table. Devant des feuilles blanches. Des dessins joyeux. Du bonheur. La femme de ménage qui m'écoutait raconter un peu de tout, un peu de rien. La véranda. Parfois tu étais là. Ton appareil photo. Entre tes mains. Les fleurs posaient pour toi. La nature se faisait belle pour toi. Tu avais l'art au bout de tes doigts.

Et si c'était dimanche, la messe. Les vieux. Les enfants du catéchisme. La grande chapelle froide. Et quand nous rentrions, tu faisais la cuisine. Tu la faisais divinement bien. Les plats les plus simples devenaient chefs d'oeuvres. Je me souviens des petites fiches de recettes que tu rangeais dans le tiroir. " Alors, que vais-je faire aujourd'hui, petite Eléonore ? ". Des cassettes vidéos après le repas. Walt Disney. Et toi, tu travaillais.

Et s'il faisait soleil, j'allais dans la grande prairie. Avec la poupée que tu m'avais offerte. Et avec celle de ma soeur. Et avec mes amis imaginaires. Je jouais. Seule. Mais heureuse. Insouciante. Je l'ai toujours, la poupée. J'en prends soin. Je la garde, précieusement. En ton souvenir.

A chaque fête du village, à chaque discours que tu faisais, mes yeux brillaient. Ma fierté m'envahissait le coeur. Et je te regardais, encore et encore. Je t'admirais, en silence. Même si je ne te voyais pas souvent. Même si j'ai un goût de trop peu. Même si je ne te l'avais jamais dit. Même si je ne le laissais pas paraitre. Et puis le drame. Et puis l'absence. Et puis je me rends compte que je ne te connaissais pas. Ta photo est toujours là, près de moi. Je prie parfois, je te parle parfois. M'entends-tu ? Me vois-tu ? Es-tu fier de moi, comme je l'étais de toi ?

- " Eléonore... Papy est sorti de l'hopital... "
- " Ah ? Il va mieux ? Je peux le voir?  "
- " Non... Il est... Il est parti au ciel... "
- " ... "

Tu es parti au ciel. Le sourire aux lèvres. Apaisé. Pourtant, tu riais encore. Couché sur ton lit d'hopital. Les erreurs médicales n'arrivent pas à tout le monde. Et pourtant, il a fallu que tu en fasses les frais. Du haut de mes 10 ans, je ne comprenais pas. J'aurais voulu hurler " Pourquoi ? ". Mais j'ai souris. J'ai continué à me taire. J'ai soutenu maman. Et mamy. Et Luce. Et Jonas. Avec mon innocence, mon inscouciance. Ils me pardonnaient ce sourire d'enfant, alors que les autres pleuraient. Ils me pardonnaient l'excitation de chanter à la messe, alors que les autres n'en avaient nullement envie. Ils me pardonnaient d'être jeune. Pardonne-moi aussi.

La petite fille qui courrait dans la véranda. Qui posait ses mains collantes sur la vitre. Parce que tu étais de l'autre côté. Qui soufflait. De la buée. Un dessin. Un coeur.  Un bisous à travers la fenêtre. Pour toi.

Je garderai ces dernières images. Dans ton beau costume, dans le salon. Il y avait des fleurs. Beaucoup de fleurs. Tu étais beau, mais froid. Glacial. Le cortège. La descente du cercueil. J'y ai jeté une rose. Ta préférée.

" Bon-papa, grand-père, quand tu seras mort,
au fond de la terre, vivras-tu encore ? "

Je t'aime.

Pix : maman et moi.

Posté par Chiyo à 14:26 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

04 juin 2006

L'infortunné sapin

Admirez mes enfants, la finesse de nos délires le dimanche soir sur msn...
Cette histoire est née à partir de l'orthographe du mot " récussiter "
Bonne lecture !

.

Cosima
Caroline
Eléonore
.

Cosima: Le marquis de Tannenbaum veut prouver ainsi a son lecteur que son personnage principal récussite au milieu de ses salades pour dénoncer le capitalisme qui secoue les entrailles de la colonne de fumée s'élevant du tombeau du Christ

Eléonore : Le tombeau du Christ qui en fait se trouve a Outsiploux-les-bains-de-pieds, là où la comtesse est morte dans de tragiques sanglots, suite a la découverte de la mort de son comte au milieu des radis

Cosima : C'est alors que les sapins de la foret du Chat Perdu Parce Qu'il S'est Fait Boufé Par Un Chien Et Que La Mere Michel Et Ben Elle La Pas Retrouvé Donc Il Est Perdu se souleverent dans un dernier cri de rage pour se revolter contre l'autorité grandissante dont fait preuve Kit Kat, le gardien du Tombeau du Christ qui a émis une lente migration vers son ultime lieu de repos : Ailleurs Land

Eléonore : Le comte Prout-mon-cher cependant, ne se laisserait pas dominer par Kit Kat, Gardien suprème du tombeau du Messie se trouvant à, je vous le rappelle, Outsiploux-les-bains-de-pieds. Il s'arma donc d'un couteau et d'une fourchette, essayant en  vain de manger son adversaire alléchant

Cosima : Mais Kit Kat comptait bien garder son influence sur le peuple de maigres bergers qui décoraient les collines du Sapin Qui Pleure Parce Que, On Le Rappelle, Le Chat Est Perdu. Il prit donc une cuillere et un dictionnaire, et asséna de violents coups de cuillère a son agresseur (Prout-Mon-Cher on se le rapelle) tout en se défendant de la redoutable fourcette a trous et du couteau violet avec son dictionnaire

Eléonore : Prout-mon-cher cepedant ne se laissa pas faire, et sortit de sa poche une machine à laver Bosh , Parce Que C'est Bien, C'est Beau, C'est Bosh ! et tenta d'assenner à Kit Kat de violent coups un peu partout sur son corps, mais il frappa en réalité sur Gertrude, l'éboueuse du coin, qui, pour se venger, déracina un sapin et commenca a se l'enfoncer dans le c**.

Cosima : C'est alors que la Marquise du Babouin qui Gémit arriva avec une paquerette en demandant a tout ce monde de se taire : son fils dort a l'étage. Les méchants manants se retournerent contre la pauvre marquise qui s'enfuit en coupant a travers supermarchés et fini par se retrouver en plein milieu du match Slovénie-Azerbadjikistan qui devait décidé de qui allait etre les champions du monde (de foot bien sur)

Eléonore : Mais revenons a Kit Kat, Gertrude et Prout-mon-cher... Kit Kat trouvait marrant que Gertrude s'enfonce un sapin dans l'c** et décida d'en faire autant. Il sortit donc un aspirateur de sa poche et essayait de se le mettre aussi dans son orifice... Mais il n'en avait pas. Tandis que Kit Kat cherchait désespérément son c**, Prout-mon-cher alluma la télé et vit  Marquise du BabouiN qui Gémit toute nue au milieu du stade, et sur cette vue traumatisante, dansa la danse du canard

Caroline : Pendant que les Huns se moquaient des autres, pendant que Gertrude s'enfoncait le sapin dans le cul et que Kit Kat avait beaucoup de mal a chercher son orifice, pendant que Prout mon cher n'avait rien d'autre a faire que regarder la télé, et que Marquise du Babouin gémissait toute nue au milieu du stade, et qu'elle commencait a faire la danse du canard, l'épidémie se répandit et tout le monde dansa la danse des canards,  se plantant un sapin dans le cul, s'ils possédaient un orifice

Cosima : pendant ce temps donc, il y avait dans la région perdue de la Tachycardie une petite fraise bleue qui se promenait et se mit a jouer au Monopoly avec un chateau de sable mais ils entendire la casserole bouillir donc ils s'enfuirent par la fenetre et se retrouverent au pays des Merveilles ou Alice vint les retrouver avec une tomate pourrie dans la main gauche
.

Eléonore : La tomate pourrie cependant, n'était pas d'accord de rencontrer la fraise bleue, alors elle décida de s'échapper du pays des merveilles, et pour se faire, elle siffla et SuperMoche arriva en volant, et l'emmèna au paradis des sucettes a la tomate. Dans ce paradis, nous y retrouvons le fils de la marquise du babouin qui gémit, car il s'était noyé dans ses toilettes. Il se lia d'amitié avec la tomate et firent des bébés-cruches ensemble

Caroline : Dans ce paradis, qui ressemblait étrangement a la planète Mars, vivait des extraterrestres de toutes les couleurs, les sucettes - non seulement très bonnes - chantaient, et riaient. Les extraterrestres se collaient les sucettes sur la peau, et donc se salissaient, mais heureusement, il y avait le Vanish Oxi Action Max! Comment faire sans?


Cosima :
Mais Alice était décidée à retrouver sa fraise bleue, sa seule et unique amie depuis qu le Chat (mais si, celui qui a le sourire chelou la) s'était fait écrasé par une voiture parce qu'il m'avait pas regardé en ahut et en bas avanbt de traverser, suivit donc sa fraise jusqua ce paradis des sucettes a la tomate. Seulement les sucettes n'étaient pas d'accord qu'on leur reprenne leur nouvelle amie la fraise bleue et se jetterent toutes sur Alice qui périt dans d'atroces souffrances due a l'asphyxie


Eléonore :
Mais comme tout le monde s'en foutait d'alice, ce n'était pas bien grave. Revenons a Gertrude. Elle s'était enfin calmée ! et regarda le désastre : Kit Kat et prout-mon-cher faisaient un mariage express avec un prètre texan habillé en rose... Gertrude décida donc de se barrer et c'est avec son sapin dans l'cul qu'elle se rendit chez son ami le martien a la sucette aux endives

Caroline : Le martien et la sucette aux endives n'en crurent pas leur yeux. Ils n'avaient jamais vu Gertrude dans cet état là.. Mais comme c'étaient de vrais petits copains, et qu'ils gardaient en eux le rêve de pouvoir approche Gertrude d'un peu plus près, ils courèrent vers elle, les cheveux dans le vent [ Comme dans la pub L'Oréal ], lui enlevèrent le sapin, et le martien mit son antenne, et la sucette son bâton, à la place du sapin, qui tirait maintenant la gueule


Cosima :
 
Mais Gertrude n'était pas d'accord, ah non, mais pas DU TOUT d'accord. Absolument pas d'accord. Comment osait on lui enleve son sapin!!! Ceci la poussa a un état tel qu'on en avait jamais vu et, tel Hulk, elle se transformit en Pokémon super pas content et explosa la gueule du martien et de la sucette avec sa super attaque Laser Glace. Le Martien se trouva projeté jusque'a la planete Jupiter. Comme Mars et Jupiter était ennemis, ils creva sur le champ. Quand a la sucette, elle explosa contre un mur et ce fut sa fin a elle aussi. Gertrude se remit son sapin dans le cul et partit en sifflotant
.

Eléonore : C'est alors qu'elle croisa la route du Pape ZORGBLUG000, 10eme du nom. Il la bénit, ainsi que le sapin, et passa sa route. Mais le sapin était allergique a l'eau rose, et fit une réaction allergique : il se transforma en extincteur et Gertrude fit une dépression nerveuse. Elle abandonna son sapin-extincteur au bord de la route et se rendit aux dépressifs anonymes

Caroline : Le sapin voulut l'acoompagner, puisqu'il en devenait lui aussi dépressifs, mais il n'eut pas le temps de parler que Gertrude l'avait déjà jeté dans la première cheminée, sur le bord de la route. [ Elle n'avait pas réffléchi à l'extincteur que le sapin possédait maintenant ]

Cosima : Mais c'était une cheminée pour chêne qui n'aimait pas le sapin. Elle cracha le bois de sapin hors d'elle et ce bois de sapi atterit sur la fraise bleue qui dansait autour du cadavre d'Alice. Splatch, plus de fraise, ou plutot, un coulis de fraise bleur qui couleit le long des batons des sucettes voisines, qui, dégoutées, s'enfuirent, mais entrerent en collision avec un cerf qui faisait la roue et un paon qui bramait.

Eléonore : Le paon commenca a ingurgiter les batons des sucettes ( qui avaient un gout de celeri et de betteraves ) tandis que le cerf continua a se promener en faisant la roue. Il arrive pres du sapin-extincteur, le regarde, lui dit " Wesh " et parti faire son jogging.

Caroline : Le sapin regarda passé beaucoup de cerfs comme ca. Qui lui disaient Wesh. Ou autre chose. Mais il restait coincé dans cette cheminée qui ressemblait de plus en plus a une araignée. Et il ne savait pas quoi faire.


Eléonore
: Alors il décida de répondre au prochain cerf qui passa. Seulement, ce fut le paon bouffeur de batons de sucette qui passa et qui lui dit " Wesh ! ". Le sapin-extincteur lui foutu alors le feu, déçu de ne pas s'être fait un pote cerf. Le sapin se suicida, suite a de trop nombreuses dépressions. Gertrude se marria a un maniaco-dépressif et finit sa vie dans un asile de fous. Les autres personnages de l'histoire finirent par se croiser, grace au destin étrange, et mourrurent tous après 84752 heures non-stop de la danse des canards autour des cadavres de nos défunts amis, morts précédemment dans cette histoire.

Happy End =D

Posté par Chiyo à 19:07 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

Don't Worry, Be happy ! [ vive les couleurs ! ]

Listening to Rainie Yang - Bu Jian
Clik' droit, ouvrir dans une nouvelle fenêtre...

ange

TRALALA ZIM BOUM YOUPLAAA !
Je n'suis qu'une poupée dansante sous la pluie

Quelle pluie mes enfants ! Ca drachait comme vache qui pisse à la sortie des cours.

Tout va bien. Nous nous sommes pris la grosse pluie sur la tête. Nicolas et moi. Ben oui, il faisait tellement beau que je l'ai accompagné à la gare. Fatale erreur : la gare est loin de chez moi. Nous avons donc fait chemin sous la pluie, dans les flaques. Au milieu de la route. Une Audi a bien failli nous avoir. Cheveux dégoulinants, pantalons collés aux jambes, chaussures innondées. Nous avons retrouvé Edwige et Maude sur le chemin. Sous un parapluie. C'est dingue, mais la pluie m'a rendue euphorique.

Enfin bon. Une fois rentrée chez moi, je riais moins. Le t-shirt et le soutif' ont été touchés. Les cours aussi. Je m'inquiète un peu plus pour mes feuilles de sciences que pour mes sous-vêtements... Froid. Chaussettes sèches. Couverture sur les épaules. Chat ronronnant sur mes genoux. Quel bonheur de voir les gens lutter contre le vent et la pluie, alors que nous sommes bien au chaud chez nous...

J'avais l'air misérable, toute trempée. Comme un chien mouillé.
Mais le sourire aux lèvres. Comme une poupée oubliée sous la pluie.

Et tralala. J'ai décidé que ma vie toute noire et sale était belle.
Zim boum. J'ai décidé que ma ville toute grise était belle.
Youplaaa. Arriverais-je à décider que je suis belle ?

Au fait les gens, viendez ici, laissez un p'tit commentaire ;]
La jeune fille souhaiterait atteindre la centaine.
So... Commentez ;] ( vous venez de ma part, hein :p )

Posté par Chiyo à 18:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

La naissance de Charleroi

calamity

T'sais pas qui j'suis ?! J'suis le Fléau, pétasse !

Dans la tranquille petite ville de... euh... Enfin on s'en passera du nom. Dans une tranquille petite ville, la justice et la paix règnaient en maitres. Les habitants vivaient tranquilles, sans crainte des voleurs et des brigands. Ceux-ci ayant depuis longtemps déserté la région... Pourquoi donc ? Parce que Calamity Daniil, le shérif local, veille et  sévit. Ce remarquable homme a déja mis plus de 118 218 (♪ toutouyoutou ) bandits en prison, à la plus grande fierté du maire  de la ville. Soi dit en passant, le maire est complètement fauché et cherche des acheteurs pour renflouer ses finances personnelles...

Un jour, dans la tranquille petite ville, un dénommé Xavier ( à prononcer à l'espagnole, Javier ) et sa compagne Marina rachetèrent tous les terrains au maire de la ville et établirent leur quartiers au coeur de la ville. Un déménagement qui inquièta quelque peu notre cher  Calamity Daniil... En effet, ce Xavier lui semblait louche... Il décida donc de faire appel, discrétement, à une vieille amie. Calimity Eléonore ! Il avait arrêté cette jeune dealeuse de légumes, mais lui avait offert la liberté en échange de sa collaboration. De plus, elle avait déja eu affaire à Xavier et Marina. Elle était shérif de la ville voisine. Ce que  Calamity Daniil ne savait pas, c'est que dans la ville voisine, désordre et bandits étaient les mots d'ordre  des habitants...

Aussitôt sollicitée par notre gentil shérif, Calimity Eléonore arriva fièrement, sur sa monture Chloé, le chienval blanc. Il l'informa tout de suite de la situation et lui exposa son plan... Calimity Eléonore fit semblant de trouver ce plan très astucieux... Elle se rendit un soir chez Marina et Xavier, et frappa à la porte...

- " Qui va là  ? " clama Xavier
- " C'est moi, Calimity Eléo'... Ouvre-moi, El Xavier ! "

Et il lui ouvrit. Ils se serrèrent la main, comme de vieux amis perdus de vue. Enfin, ils étaient bel et bien de vieux amis perdus de vue... Xavier la fit s'asseoir à la cuisine. Et Marina entra avec des boissons ( Vodka! ) sur un plateau...

- " Je suis ici pour vous prévenir.  Calamity Dan' veut vous nuire... Il va vous empecher de braquer la banque. J'ai donc une proposition pour vous, El Xavier. On organise un concert de hard, on fait des pogos, on fout le bordel, on vend de la drogue. En gros, on fout en l'air cette paisible ville. Et on s'enfuit avec tout leur argent ! "

Le plan convenu à Xavier. Ils se mirent d'accord, et dès le lendemain, Marina téléphona à Lordi pour qu'ils viennent donner un concert dans la petite ville tranquille... Ce que Xavier ne savait pas, c'est que Marina et Calimity Eléo' entretenaient une relation d'amitié très longue et qu'elles ne comptaient pas le laisser venir avec elles et l'argent.

Un vendredi 13, comme tous les autres, Lordi débarqua et ce fut la débandale. Des habitants de la ville  voisine débarquèrent et pogotèrent. Les pauvres gens de la ville tranquille ne savaient que faire, ils étaient pris au piège. De drôle d'individus, comme par exemple Miss Ever, zombie possédant de multiples couteaux et ne sachant dire que " IMPOOOOOTS ", ou encore l'Ogre Thibault et son compagnon le chien Mouf, pogoteurs professionnels... Le maire et  Calamity Daniil tentaient tant bien que mal de rétablir la situation. Mais ils furent pris dans un violent pogo avec El Tonio, le parrain de la mafia des nains, et Nathan le vendeur de rideaux.

Profitant de la pagaille, Xavier, Marina et Calimity Eléonore dévalisèrent la banque. Au moment de sortir et de monter dans un camion blindé, Calimity Eléo' repoussa Xavier, pointa un revolver sur sa poitrine et lui dit :

- " L'aventure s'arrête ici pour toi El Xavier! "

Elle tira. Xavier s'effondra, et Marina démarra le camion. Elles rirent de bon coeur. Mais ... Qu'allaient-elles faire de l'argent ? Elles décidèrent de s'enfuir très loin...
Pourquoi pas en Finlande ?!

Pendant ce temps, les habitants de la ville tranquille prirent goût au concert, à la bière et aux pogos. Et tandis que El Marina et Calimity Eléonore s'éloignaient, riant de bon coeur au volant de leur camion blindé rempli d'argent inutile, les deux villes s'unirent et s'appella...

Charleroi !

~ Fin ? ~

Casting :

* Daniil :  Calamity Daniil
* Marina : Marina
* Mon papa : Xavier
* Moi-même : Calimity Eléonore
* Mon chien Chloé : le chienval Chloé
* Monsieur Coin : le maire
* Lordi : Lordi
* Nina : Miss Ever
* Thibault : l'Ogre
* Nicolas : Mouf
* Tony : El Tonio
* Nathan : Nathan
* les carolos : les habitants des deux villes

Remerciements :

A Marina, d'avoir pris les photos. A photofiltre, de m'avoir permis d'en faire un montage. Au Chapeau et au Keffié, d'avoir été des costumes. A mon chien Chloé, de m'avoir autorisé à lui monter dessus. A mon papa, de nous avoir emmené au restau et qui m'a donné l'idée de cette histoire. A mon ordinateur, de pouvoir vous faire partager cette fabuleuse histoire. A mon paquet de chips et ma cannette de coca, de m'avoir nourrie et abreuvée. A moi, d'avoir cette imagination fertile. A Lordi, d'avoir gagné l'eurovision. A Charleroi et aux carolos, d'exister et d'être de bons fêtards. A mes amis emesseniens, de m'avoir soutenue. Et enfin, à vous, cher public, d'avoir suivi cette histoire. J'espère que vous me laisserez un petit commentaire... ;]

viendez ici !

Posté par Chiyo à 18:38 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

Je les nems <3 [ compte-rendu ]

Listening to Utada Hikaru - Deep River
clik' droit, ouvrir dans une nouvelle fenêtre...

xmen3_bb

Cinéma avec Vivi, Mouf, El Tonio et Assianounette !

Réveil matin, 9h. Je fais la vaisselle.
Hop, je m'habille rapidement. Tout en lignes. C'tr00 B34u l0l !
Je cours, à gauche, chez mon papa, à droite, chez ma maman, mettre la table, préparer l'apéritif, accueillir mon frère, ma belle-soeur, ma soeur, mon beau-frère et mon neveu. Je cours, métro. Des gens louches, un pervers. Faisons comme si de rien n'était. Assia arrive. Nous partons, direction Ville 2 !

Cinéma time, 13h30. Nous arrivons les dernières. Hop, un ticket, et nous voici entrant dans la salle 9. Bondée. Pleine même. Bifurcation vers la salle 8. Bon. Nous nous asseyons au deuxième rang, faute de mieux. Le film commence... petit résumé ici

Back home time, 15h30. Nicolas rejoint ses parents dans un café de la gallerie. Nous trainons en attendant les parents de Vincent. Nous rentrons ensuite en métro. Arrivée chez moi, toute la famille est encore là... Nous mangeons un bon gateau au chocolat !

Je le sens mal. J'crois que je vais devoir me faire la vaisselle.

Petit rayon de soleil ce soir. Edwige me téléphone. Samedi, cinéma avec elle et ses cousins, voir Da Vinci Code <3 Youpieee !

Une dernière image pour la route...

xmen3_b

Posté par Chiyo à 18:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

You're beautiful, it's true ♪

Listening to James Blunt - No bravery
clik' droit, ouvrir dans une nouvelle fenêtre ...

Cliquez sur les mots soulignés, ce sont des liens...

parc3  parc21

Quelques clichés volés au parc, un bel après-midi, après les cours... Peu importe la date. Peu importe le jour. Seule la beauté compte. Laissez vos yeux se reposer sur cet agréable paysage ensoleillé de fin de journée...

And I see no bravery in your eyes any more, only sadness ... ♪

La tension monte. Les examens arrivent à grands pas. A pas de géant. Trop vite à notre goût. Bientôt, plus de sortie. Bientôt, plus de laisser-aller. La dernière ligne droite nous attend. A nous de la franchir...

Demain, congé. Un presque goût de liberté. Un dernier petit plaisir avant le calvaire du mois de juin. Nous* allons au cinéma. Un peu de détente. Un dernier amusement. Laissez-le nous.

J'appréhende.
Bientôt les vacances. Bientôt, les fêtes, les bières, les soirées, les sorties, les potes. La liberté. Les baby-sittings le soir. La croisière en Turquie. Un jour à Paris. Pour voir
Evy et Amélie. Un jour à Lilles. Et aussi Bellewarde, avec Neko, Sarachouw, et leurs amis. Et puis Caro qui viendra peut-être en Belgique. Bientôt les anniversaires, de Nathan, d'Assia, de Maxime. Le mien aussi.

Bientôt... Ne reste plus qu'à attendre.

Posté par Chiyo à 18:36 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

Et on emmerde le monde !

Listening to l'arc~en~ciel - Stay away
clik' droit, ouvrir dans une nouvelle fenêtre...

hamster
Une beauté qui emmerde le monde, ce n'est pas donné à tout l'monde !
[ by mon p'tit beurre de moi, Maxime ]

*
Diary Time

Aujourd'hui, jour ordinaire puisque nous somme dimanche.
Ce matin, Maman, Patrick mon " beau-père ",
Corelle ma " belle-demi-soeur " et moi sommes allés nous promenailler au marché de Charleroi. Que de belles choses ! Des t-shirts lignés, noir, jaune, brun, rouge, orange, des bijoux aussi... Evidemment, un peu trop cher...
Et c'est là que je l'ai vu. Mon Keffié. J'ai tout de suite sauté sur l'occasion et je l'ai acheté. Il faut dire que ça fait un petit bout de temps que j'en voulais un...
Et puis nous nous sommes posailler pour boire un p'tit verre à une terrasse. Nous n'étions pas loin d'une échoppe. Où on vendait des CD. Des vieux CD. Le commercant passait quelques musiques diverses, genre Diam's ou Bob Sinclar.  Bref, du commercial. Et alors que nous étions passionnés dans la contemplation d'une dame à barbe fumant le cigare, la musique change et qu'entendons-nous?!

" Quand je vois tes cuisses, ça chatouille à ma petite saucisse
Quand je vois ta bouche, j'ai envie de faire couche-couche "

C'était d'un cru... Bref, après cet épisode très romantique, nous rentrons. Et en attendant la cuisson du poulet, nous jouons au scrabble. Nous mangeons ensuite, sous le regard haineux de mon chat qui était restée dehors.

J'ai passé l'après-midi sur une bête punition. Un passage du règlement de l'école à recopier cinq fois parce que je n'avais pas fait signer une simple communication... Et puis, j'ai un peu étudié sciences. Et géographie. Et après, msn. Tranquille.

*

En bref, rien de très réjouissant.
Et puis, avec mon p'tit beurre, on est des beautés qui emmerdent le monde.
Ouais. Et on se nourrit de muesli, de p'tits beurres, de glaces aux amandes et noisettes, au massepin, et d'autres sucreries encore...
Ouais. Et on est les meilleurs. Et on emmerde le monde.

*

Posté par Chiyo à 18:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Annonce Matrimoniale ( pari avec Caro ! )

Recherche prince charmant, avec beaucoup d'amour à revendre...

Attentioné. Doux. Intelligent. Plaisant à regarder.
Proche géographiquement. Et disponible souvent.
Qu'il sache me supporter. Me réconforter. M'aimer.
Asiatique. Ou fonçé de cheveux. Mince et grand.

Mon petit coeur est à prendre.

Endommagé, mais réparable avec beaucoup d'amour et de patience.

mmmh
Et qui sache aussi supporter ma sale tête que voici >_<

Posté par Chiyo à 18:35 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

Conséquence de mes ébats folkloriques illégaux... Ou en simplifié : l'état de l'eau après avoir enlevé la teinture rose...

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs ( hmm messieurs... )

J'ai l'honneur de vous présenter l'état de ma chère et tendre baignoire
après un lavage intensif de cheveux teints en ROSE ...

eau_rose1

eau_rose21

eau_rose3

eau_rose4

Eh bien quoi ?! Vous n'avez jamais vu d'eau ROSE ?!

Posté par Chiyo à 18:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Fête des réthos

Listening to Kung-fu Fighting remix - Fatboy Slim
( chanson qui représentait le Japon today... )

Et dans quel état rentre-t-on de la fête des réthos ?

         fete_r_tho22          fete_r_tho12
fete_r_tho32
Réaction de mes parents : " Eléonoreeee! Qu'est-ce que tu as fait à tes cheveux ?! "

Ah quelle fête mes enfants !
    Trois heures de cours et congé cette aprèm. Que demander de plus ?

A la récré, on s'est tous réunis autour des barrières.
    Le thème de la fête cette année : le tour du monde !

Nous avons revisité l'Océanie et ses rugbymans, Le Japon et ses Ninjas, L'Inde et ses danseuses, L'Algérie et la danse orientale, L'Irlande et les farfadets, L'Ecosse et les kilts, L'Italie et la mafia, La Jamaïque et Bob Marley, Cuba et les danseuses, Le Pôle Nord et le froid, Le Texas et ses Cow-girls, Le Mariage célébré par un prêtre texan, La Namibie et les danseuses africaines, L'Allemagne et Hansël et Grettël, les USA et son armée, la France et Paris ou encore la Provence,  Le Mexique et ses sombreros.
Et enfin, notre chère et tendre Belgique !

Suivi l'élection des profs.
      Mon prof de géo, le plus parano. Ma prof de sciences, la plus cool et serviable. Mon prof de religion, le plus sévère. Mon ancien prof d'arts d'ex, le plus canon. Enfin, mon prof d'anglais, le plus cool, serviable, et le meilleur prof de la promo 2006 !

Ah quelle fête...
     Et puis les teintures illégales dans les toilettes. Les bonbons. Les bombes. Le rétho en string. Les délires. Les chansons de ronnies. La drache. Le parapluie de Vincent. La bataille d'eau. La motivation. L'ambiance de feu.

N'oublions pas, durant la semaine, les foutages de gueule des profs et les citations sur les affiches, comme...

... " Frappe-toi la tête contre une cruche. Si le son que tu obtiens est creux, ne crois pas que c'est forcément parce que la cruche est vide " ...

... " La bave du sale crapaud n'atteind pas la blanche colombe " ...

... " Le cerisier qui fleurit en hiver est un imbécile " ...

... " On ne fait pas un enfant en un mois, même avec neuf femmes " ...

... " Un oeuf tombe sur une pierre, l'oeuf casse. Mais une pierre tombe sur un oeuf, l'oeuf casse aussi " ...

Et qui c'est qui se tape la vaisselle une fois rentrée? C'est Bibi !

A bon entendeur.
Salut.

Posté par Chiyo à 18:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Fête des réthos J-3

Le cerisier qui fleurit en hiver est un imbécile

Petite pensée du jour. A méditer.

Journée merdique. Et cette foutue migraine qui ne me lache pas. Et ce foutu exposé que j'ai largement foiré. Et cette foutue déprime qui reste ancrée en moi. Et ce foutu entourage que j'exècre.

Un jour où j'aurais souhaité disparaitre. Où j'aurais souhaité n'être rien. Rien qu'une petite poussière d'étoile perdue dans l'immensité de l'infini. Ou un jour où j'aurais compté pour quelqu'un. Que dans cette infinité, j'y retrouve une pensée. Pour moi. Rien que pour moi.

Mais pourquoi déblatérer sur mes malheurs, alors que beaucoup d'autres sont heureux? Je devrais plutôt me réjouir pour eux. Ne plus penser à mon insignifiante petite vie. Petite vie d'égoïste. Et moins je pense à moi, plus je pense aux autres. Serait-ce, un jour au moins, un donné pour un rendu ?

Je pense aux autres alors que je vais mal. J'écoute du visual key alors que la migraine me torture. Je souris alors que j'aimerais pleurer. Je me laisse aller. Je replonge. J'en ai marre. D'être dépressive.

Et je sais que ca vous énerve de lire des histoires tristes. Je sais. Vous attendez une bonne blague hein?

Frappez-vous la tête contre une cruche.
Si le son obtenu est creux,
ce n'est pas forcément parce que la cruche est  vide...

Je sais. C'est pathétique. Merci les réthos.

Listen to Miyavi - Night in girl
Clique droit sur la note de musique, ouvrir dans une nouvelle fenêtre.

Posté par Chiyo à 18:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Les grands enfants [ compte-rendu ]

Listening to L'arc~en~ciel - Blurry eyes
Comme d'hab, clik' droit sur la petite note de musique, ouvrir dans une nouvelle fenetre...

Cliquez sur les mots soulignés dans le texte ;]

Eléonore, Jonathan et Gwendoline sont fiers de vous présenter ...

kriek2

Recontextons-nous.
Réveil matin, 11h. Rien d'extraordinaire à l'horizon. Hop, une douchette, hop je m'habille, hop je suis prête. Allons à la rencontre de la population msennienne.
Manger time, 13h. Petit repas familial, avec Papa, Marina,
Daniil et moi-même. Menu original, puisque nous mangeons des petits fours...
Cadeau time, 14h. Je trace donc en ville, toute seule. Hop Réserve Naturelle. Je rentre, j'achète deux paires de boucles d'oreilles pour ma môman, et je sors. Cinq minutes top chrono. En ville, c'est la fête. Le patro apparement. Je retourne à la maison...

Game time, 15h. C'est là que ca devient intéressant. Marina, Chloé, Daniil et moi-même nous nous rendons au parc Reine Astrid où se déroulent des animations pour enfants. Une madame-clown vient vers nous et nous donne une petite carte verte. " Je vous explique, la carte vous permet de participer aux jeux. Et a la fin de chaque jeu, vous obtenez des points. A 16h, tout le monde rend les cartes, et à 16h30, c'est la remise des prix pour les équipes qui ont eu le plus de points."
Mais, madame-clown, j'ai bientot 16 ans ! T_T
Bref, j'appelle donc
Gwendoline et Jonathan à la rescousse. Daniil s'amuse au chateau gonflable, puis, va se faire maquiller en Batman. Mes deux compères arrivent enfin ! Et c'est parti ! Nous formons la Team Kriek. Et I'm the Boss :] !
Nous avons joué au Twister. Daniil tombe très vite. Gwendoline finit par tomber aussi. Manche finale entre Jonathan et moi. Finalement, il tombe. Niark niark. J'ai gagné ! Notre équipe gagne cinq points.
Next, Gwendoline et Jonathan jouent à un jeu de lutte avec des cotons-tiges géants. Jonathan fait tomber trois fois Gwendoline. Notre équipe gagne quatre points et demi.
Next, course de sacs. Deux petites filles font la course avec nous. Jonathan arrive premier, je dépasse Gwendoline sur la ligne d'arrivée et Daniil est quatrième.
Notre équipe gagne quatre points et demi.
Next, nous jouons au billard Nicolas. Ok j'ai largement perdu...
A 16h30, c'est la remise des prix. Etrangement, nous n'avons rien gagné !
( Avec quatorze points aussi... )
En fait, c'est parce qu'on est tellement bons qu'on est inclassables ! Ouais !
Et j'ai vu un beau garçon *bave*

Internet time, 17h. Après avoir couru sous une pluie diluvienne, nous nous posons derrière le pc. Histoire de casser deux ou trois pervers sur le net.
Kriek time, 18h. Nous nous posons,
Gwendoline, Jonathan, Daniil et moi-même, à une terrasse en ville. Citronnade pour le p'tit Batman en chef, Morts subites Kriek ou Framboise pour la Team Kriek. Gwendoline et Jonathan rentrent chez eux pour manger, ils reviendront après.
Pause, 19h30.
Daniil regarde un dvd, et moi je retourne sur msenne.
Fiesta time, 20h20. Les deux compères reviennent at home et nous entamons donc la fiesta.
Pizza time, 20h30. Miam miam au son de Green Day. Sans oublier les post-it de Marina : " chips ", " pain", " mur", "porte", "frigo", "assiette", "pc" et j'en passe ...
Démaquillage time, 21h.
Gwendoline et myself enlevons tant bien que mal le maquillage de Batman noir de la frimousse de Daniil. Je m'amuse aussi à faire deux petites couettes à Jonathan.
Photo à venir...
Dodo time, 21h15. Daniil dans son petit lit.
Bla bla time, 21h30. Après avoir débarassé, nous nous sommes posés dans le salon.
Musique de fond. Et nous voici partis pour des discussions diverses.
Bye bye time, 22h30. Jonathan s'en va. J'essaye de faire la prostituée sur le trottoir. Apparement ça n'a pas marché. o_O
Téléphone & msn time, 22h40. Moi, au téléphone avec
Thibault, Gwendoline sur msn. Nous regardons des skecths des inconnus. Soirée tranquille.
Dodo time, après minuit.

Petite journée passionante donc ^^.
Gwendoline est repartie ce matin. Papa et Marina ont ramené des poissons du marché. J'ai mangé des
patates.

A bon entendeur, Salut ;]
N'oubliez pas la fête des mamans <3

Posté par Chiyo à 18:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]